Semaine à thème « Afrique »

 

On lance la première semaine à thème du blog La Cuisine D’Anne-Mich’.

J’ai eu envie de commencer cette rubrique par un thème « continent ». Et quel continent… celui qui m’a marqué par sa richesse (et pas forcément dans sa conception occidentale du terme) et sa diversité : l’Afrique. Il serait prétentieux de parler de l’Afrique en général, car je ne « connais » ou du moins je n’ai mis les pieds que dans une petite partie du Maghreb, au Bénin, et j’ai eu l’occasion de flirter avec le Togo et le Burkina.Et peut être bientôt la Côte d’Ivoire.

Avant de vous présenter à la fin de cet article les recettes que je vais vous proposer cette semaine, place à une petite introduction du thème de la semaine, empreinte de souvenirs et d’émotions 😉

208407_1013314542021_3699_n

Il y a quelques années, j’ai eu l’opportunité de parcourir le Bénin du Sud au Nord, de Cotonou à Kérou. A mes yeux, la gastronomie locale est une donnée hyper importante de mes voyages : au même titre que la rencontre avec la population locale, les moments d’échange avec elle, la contemplation des paysages et la sortie des sentiers battus. Bref vous l’aurez compris : pour l’instant les clubs de vacances très peu pour moi (mais après qui sait, ma conception des voyages évoluera peut être).

Pour en revenir au Bénin et à sa gastronomie : C’est à Cotonou, capitale économique du pays, et sous une chaleur humide que j’ai commencé mon périple et mes découvertes culinaires : bananes plantains, poissons braisés entiers, accompagnés de la traditionnelle bière La Béninoise, moins chère que l’eau minérale ! Mais très légère 😉

Quand je repense à mon séjour, une anecdote sur la cuisine béninoise me vient à l’esprit : Lorsque nous sommes montés dans le Nord du pays en bus, l’indice d’humidité avait légèrement baissé à notre plus grand bonheur, mais nous n’étions pas pour autant à l’abri de coups de chaud. C’est ce que j’ai découvert à mes dépends à la frontière du Togo : nous nous étions arrêtés sur le bord de la route, pour manger un plat de viande en sauce avec du riz, pas dans un resto, mais acheté sur un stand au bord de la route tenu par deux femmes. Il faut savoir que je ne supporte pas vraiment la cuisine épicée mais je crois qu’avant cette journée, je n’avais jamais goûté de la vraie cuisine épicée : Impossible mais impossible de manger un morceau de viande ou grain de riz ayant touché la sauce. La scène a fait beaucoup rire les enfants béninois qui étaient autour de nous, les petits batoulé/yovo non avertis ! Ils se sont fait un plaisir de finir nos assiettes épicées. Pour la suite du séjour, on nous demandait d’ailleurs régulièrement : « épicé ou pas épicé ? » mais je peux vous assurer que le « pas épicé » l’était encore beaucoup ! 😉

 

IMG_2762

Malgré cette petite anecdote, je garde en tête de belles découvertes culinaires :

  •  A Cotonou : les poissons (entiers) braisés, accompagnés des bananes plantains frites « aloko » (à tomber par terre);
  • A Natitingou, notre auberge nous servait un petit déjeuner à tomber : une omelette aux légumes servie sur une tranche de pain. Un pur délice !
  • A Kérou : découverte des différentes pâtes blanches ou rouge à base de différentes farines (piron – à la farine de manioc, le « gari »), akume (farine de maïs), amiwo (farine de maïs mais cuite dans de l’huile rouge), agun (à l’igname pilé)  … déstabilisant mais vraiment très bon !

 

IMG_2277
Les sacs de farine de manioc au bord des routes

 

  • Sur différentes routes du Nord du pays : le fromage Peulh, une fromage mou étonnant de couleur rouge fabriqué par le peuple Peulh.

 

IMG_2932
Fromages Peulh
  • A Abomey-Calavi : les beignets de bananes / le râgout de rat avec la tête/ les tilapia braisés.
IMG_2997
Pêche des Tilapias à la ferme aquacole Pantodon
  • Sur la route : les arrêts sur les marchés où on goûtait les fruits frais, beignets.
IMG_2274
Arrêt sur des marchés

Voilà pour l’introduction du thème.. J’ai donc décidé de vous faire découvrir cette semaine les recettes suivantes (pas seulement béninoises mais d’inspiration de différents pays de l’Afrique Subsaharienne)  :

  • Le tieb bou dien connu plus souvent sous l’abréviation tieb, voire tchèp à Abidjan : recette incontournable du Sénégal  à base de poisson et de riz (dans d’autres pays on trouve cette recette sous l’appellation « Riz Gras ») ;
  • Poulet yassa (également d’inspiration Sénégalaise)
  • Aloko (bananes plantains frites);
  • Un foutou avec sa sauce mafé au poulet (sauce arachide) : le foutou est une bouillie d’igname pilée ;
  • La sauce pimentée ;
  • Dessert : Mikate, des beignets congolais !

Vous le verrez la cuisine africaine est riche en saveurs, couleurs, variétés.. une cuisine que je n’ai pas l’habitude d’appréhender mais avec laquelle je me fais une joie de renouer. En espérant ne pas trop la dénaturer 🙂

Pour ma part, l’adresse incontournable à Paris pour vous procurer des produits africains : la boutique Togo Exotique tenue par la délicieuse Katia, une jeune femme passionnée, située rue Dejean, à Château Rouge (Paris 18). Pour la petite anecdote, quand j’ai voulu trouver de la bière Béninoise à Paris, j’ai fait toutes les épiceries africaines de Paris sans succès pour finalement arriver désespérée à la boutique Togo Exotique : j’en ai demandé, et 15 minutes plus tard on m’en amenait un carton !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s